Quiksilver Pro France : Jeremy Flores « une des plus grosses frayeurs de ma vie »

Lors du round 2 du quiksilver pro france, Jeremy Flores s’est fait très très peur. Il est resté sous l’eau de longues secondes sur un wipeout pourtant anodin à son niveau.

« Honnêtement, c’est une des plus grosses frayeurs de ma vie. J’ai surfé des vagues bien plus grosses et bien plus puissantes, mais je n’étais jamais resté deux vagues sous l’eau. Ce n’était pas un  wipe-out particulièrement violent, mais je me suis retrouvé pris dans un courant qui m’a retenu sous l’eau. J’ai alors passé de longues secondes sans pouvoir remonter, et je suis pratiquement tombé dans les pommes. On sait ce qui arrive dans ces moments-là, j’ai perdu plein d’amis qui se sont noyés comme ça. J’ai commencé à voir des étoiles, et je ne pensais qu’à sortir la tête de l’eau pour pouvoir respirer. Au bout d’un moment je ne pensais plus à la série. Je pensais juste à rentrer sur la plage, pouvoir respirer de nouveau, et revoir ma famille et mes amis. C’était la priorité. »

« En sortant, j’ai croisé le regard de mon entraîneur Yannick Beven qui me disait de ne rien lâcher, et tout le public français était là pour m’encouragerc’était la moindre des choses que je retourne à l’eau. Même si je n’avais plus de jambes et de bras, je me suis reconcentré sur la série. Au round 1, Yadin Nicol m’avait bloqué tout au long du heat, ce qui n’est pas très fair-play, et là j’ai tout donné pour l’empêcher à mon tour de prendre des vagues, même si j’étais complètement cuit physiquement. Ça a marché.
Des séries comme ça n’arrivent pas tous les jours. Et il faut reconnaître que j’ai eu de la chance, ce qui m’a manqué ici ces dernières années. Je vais tout donner dans la série suivante, comme je l’ai toujours fait, et ne rien lâcher. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *